Les sondages d’opinion largement utilisés depuis des décennies par les politiciens ne sont plus l’exclusivité de ces derniers et on fait de plus en plus appel à leurs services dans des domaines aussi variés que l’économie, le social, le marketing, …
Un sondage d’opinion ou attitude ne constitue en aucun cas un outil de prédiction de l’avenir mais seulement « et ce n’est pas rien ! » une prise de température à un instant t qui pourrait ne pas être la même à un instant t+1 d’où l’importance du caractère périodique de la mise à jour de ce sondage. Cette périodicité va dépendre bien entendu de ce que l’on cherche à mesurer c’est-à-dire du degré des fluctuations possibles des réponses qu’on peut avoir. On peut imaginer par exemple que la répartition budgétaire d’un foyer entre les différentes familles de consommation (alimentation, habitation, voiture, ..) peut ne pas varier sur un an et qu’une remise à jour annuelle paraît suffisante pour avoir des informations pertinentes. Par contre demander l’avis d’un téléspectateur sur tel ou tel spot publicitaire ou encore lui poser la questions sur ses intentions d’achat d’un nouveau produit sur le marché nécessitent une remise au point régulière (tous les mois, ou toutes les semaines).